Que toute la gloire Lui revienne à jamais

La mise en place d’une religion mondiale unique

Auteur : Wendy Griffith, le 16 octobre 2011 dans Les Textes, L’oeuvre de l’ennemi | 356 vues
Wendy Griffith

Le récent sommet religieux des femmes, à Genève, sous les auspices des Nations Unies, prouve que nous sommes tout près de l’instauration de la religion de l’Antichrist.

Un gouvernement mondial unique, et une religion mondiale unique, cela ressemble au scénario d’un film de science-fiction ! Certains Chrétiens pensent toutefois que ce scénario est plus près de se réaliser que la plupart des gens ne le croient !

Au cours de ce mois d’octobre, vient de se dérouler en Suisse, à Genève, un sommet réunissant des centaines de femmes responsables de mouvements « spirituels et religieux ». Ce sommet a été organisé sous l’égide du Secrétaire Général des Nations Unies, Kofi Annan, qui a déclaré que « l’avenir du monde dépendait des femmes ».
Ce sommet était destiné à être un « sommet pour la paix ». Quoique la plupart des grandes religions étaient représentées, y compris certaines déléguées prétendant représenter le Christianisme, il est clair que le Seigneur Jésus n’y était pas invité !

Ce sommet est le premier sommet des Nations Unies réunissant des femmes responsables de mouvements religieux. Plus de 500 femmes de 70 pays sont venues parler des moyens d’instaurer la paix dans le monde. On pouvait entendre au cours de certaines réunions les cris et les lamentations poussées par ces femmes dans leur recherche de la paix. La plupart d’entre elles représentaient des religions orientales, Bouddhistes, Taoïstes et Hindous.

L’une de ces femmes, appelée « Amma », connue sous le nom de « la sainte qui étreint », est venue avec sa troupe de disciples. Elle prétend être capable de « communiquer l’amour et la sagesse divines » lorsqu’elle étreint quelqu’un. Elle a déclaré : « Ce qui m’intéresse, ce n’est pas tellement étreindre les gens, mais leur communiquer ce principe spirituel, pour leur révéler qui ils sont. Dès qu’ils le savent, ils sont aussitôt remplis de paix ».

La présidente honoraire de cette assemblée était Shirley MacLaine, connue pour ses aventures dans le Nouvel Age. Toutefois, elle n’était pas présente en personne. Mais plusieurs autres célébrités s’étaient déplacées, comme Linda Evans, Lindsay Wagner et Linda Gray, célèbre depuis la série « Dallas ».

Linda Grey a déclaré : « J’ai reçu une éducation catholique. Je bénis Dieu pour ce fondement. Je crois que si vous avez un fondement religieux solide, quel qu’il soit, vous pouvez ensuite bâtir dessus, et même vous développer dans une autre direction ».

A un moment donné, lorsque toutes les déléguées se sont réunies sur les berges magnifiques du lac de Genève, Bawa Jain, l’un des organisateurs de la rencontre, et l’un des rares hommes présents, a déclaré : « Regardez quel pouvoir ont les femmes ! Regardez cela, la pluie s’est arrêtée ! (Rires). Voilà une vraie démonstration du pouvoir des femmes ! »

Bawa Jain a ensuite entraîné toutes les femmes présentes à prononcer une invocation à la paix : « Dites avec moi trois fois : Plus de violence ! Plus de violence ! Plus de violence ! »

La femme pasteur Joan Brown Campbell, co-présidente de la « Global Peace Initiative » (Initiative Mondiale de Paix), a déclaré : « Les nuages sombres de la guerre s’accumulent autour de nous. Le ciel s’assombrit, mais cette obscurité ne nous enveloppe jamais. Dans un moment, nous allons allumer un cierge unique, et sa lumière brillera dans les ténèbres ».

L’une des déléguées, nommée Hanna Strong, a déclaré : « La seule manière de parvenir à la paix, c’est que chacun soit rempli d’une paix intérieure, sans aucune agressivité ni haine. Nous devons transformer toutes ces émotions négatives. Ce sont elles qui provoquent les guerres ! »

Bien qu’on ait beaucoup parlé de la paix, et de la manière dont les femmes peuvent utiliser leurs « énergies féminines » pour apporter la paix à une planète meurtrie, personne n’a mentionné le nom du Prince de la Paix, Jésus-Christ. Nous n’avons pas réussi à trouver la moindre Chrétienne évangélique dans ce rassemblement religieux mondial, ni parmi les déléguées, ni parmi les oratrices.

La Révérende Joan Brown Campbell a déclaré : « Nous n’avons aucun but précis. Bien entendu, nous voulions réunir des adeptes de toutes les religions. Je crois que nous avons toutes sincèrement tenté d’invoquer une divinité commune… Je veux dire que toutes les déléguées présentes croient qu’il y a un Dieu. Nous ne sommes pas un groupe d’athées. Nous sommes un groupe de femmes de foi. Nous croyons toutes qu’il existe une personne appelée « Dieu », quel que soit son nom ».

Quand nous lui avons demandé si le fait de ne pas inviter de Chrétiennes évangéliques avait été délibéré, la Révérende Campbell a ajouté : « Non, non, non, pas du tout ! Nous avons tenté de ratisser large, ce qui signifie que certains groupes peuvent être sous-représentés. Ce n’est qu’un premier effort. Il n’a pas été facile d’identifier tout le monde… »

Ce sommet de Genève se situe dans la suite directe du Sommet du Millénium, qui avait réuni, il y a deux ans, les responsables de toutes les religions du monde à New York, aux Nations Unies. Lors de ce rassemblement, Ted Turner, fondateur et président honoraire de la chaîne de télévision CNN, a conquis l’auditoire en défendant un concept du Nouvel Age, selon lequel tous les chemins mènent au Ciel.

Il avait déclaré : « C’était ma religion qui me dérangeait, cette secte chrétienne très intolérante. Nous ne défendions pas la liberté religieuse, mais nous pensions que nous étions les seuls à aller au Ciel ! »

Cette croyance que tous les chemins mènent au Ciel, propre à « l’Evangile du Nouvel Age », était également partagée par les déléguées du sommet de Genève. Hanna Strong a dit : « Je suis très proche des Bouddhistes, des Taoïstes, et des Amérindiens… Pour moi, la paix, c’est être un avec la source ». Nous lui avons demandé si elle faisait référence au Dieu Créateur. Elle a répondu : « Eh bien, je ne l’appelle pas nécessairement le « Créateur », mais ce n’est que l’un de ses noms ».

Robert Maginnis, ancien directeur du « Family Research Council » (Conseil des Recherches sur la Famille), a déclaré à propos du sommet : « Ce que je peux observer, c’est l’émergence possible d’une religion mondiale unique ».

Selon Maginnis, le but réel de ce rassemblement était de réunir tous les peuples sous la bannière d’une religion mondiale unique, pour qu’ils puissent accepter pacifiquement les objectifs politiques radicaux des Nations Unies. Il a ajouté : « Il me semble que les Nations Unies sont opposées à la vie, à la foi, à la famille et aux souverainetés nationales. Mais elles veulent instaurer un gouvernement mondial unique ».

Ceux qui connaissent la Bible savent qu’elle nous avertit qu’il viendra une époque où le monde entier s’unira sous les auspices d’une fausse religion et d’un faux système politique. Selon Maginnis, il semble que les Nations Unies sont en train de franchir les premières étapes qui mènent à cet objectif.

Il a ajouté : « Prenez les Musulmans, les Chrétiens, les Hindous, les adeptes de Confucius, ou ceux des centaines d’autres groupes religieux. Ils essayent tous de se trouver des dirigeants réellement représentatifs qui vont pouvoir se coopter et coopérer entre eux ».

Mais les vrais Chrétiens croient qu’il n’y a qu’un seul chemin qui mène au Ciel. Car Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père, que par moi ».

En revanche, la Révérende Campbell a déclaré : « Pour moi, c’est vrai. Je veux dire que, pour moi, le chemin qui mène à Dieu et à la paix passe par Jésus-Christ. C’est ce que j’enseigne à mes enfants et à mes petits-enfants. Je crois cela très fortement ! Mais je crois aussi que les autres religions ont leur propre chemin, qui est vrai et précieux pour elles. Je ne veux pas leur dénier cette réalité, et je respecte cela ».

Maginnis a aussi déclaré : « Le nom de Jésus est puissant ! C’est pour cela que Satan ne l’aime pas, et qu’il ne veut pas l’entendre dans les couloirs des Nations Unies, que ce soit à New York ou à Genève. Aussi, quand la Révérende Campbell se pose en représentante des Chrétiens, elle semble oublier que « Chrétien » vient de « Jésus-Christ », notre Seigneur et Sauveur. Si vous n’invoquez pas le nom de Jésus dans ce contexte de religion mondiale, je crois que c’est parce que vous avez complètement fait naufrage. Vous ne faites que trahir la cause du Christianisme, parce que Jésus est au centre de notre salut !

Source : Article de CBN News, publié le 23 octobre 2002 puis sur http://www.sourcedevie.com

Partagez cette publication :