Warning: Use of undefined constant wp_cumulus_widget - assumed 'wp_cumulus_widget' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/allforje/public_html/wdp/wp-content/plugins/wp-cumulus/wp-cumulus.php on line 375
Quels sont les fruits selon Dieu ? | All For Jesus

Que toute la gloire Lui revienne à jamais

Quels sont les fruits selon Dieu ?

Auteur : connaitre-la-vérité.com, le 30 avril 2013 dans Enseignement | Edification, Les Textes | 1 703 vues
cv

Il nous parait bon de revenir et d’approfondir le sujet des fruits que doit porter tout chrétien. Il est souvent fait allusion au verset « on reconnait l’arbre à ses fruits ». Sorti de son contexte, il est habilement utilisé pour rendre inatteignables et intouchables les hommes et femmes qui se proclament de Dieu. Ils prétendent que leur « ministère » porte beaucoup de fruits de part le nombre de soi-disant chrétiens remplissant leurs églises, de part les « prophéties » qu’ils annoncent ou des manifestations dites de l’esprit et/ou leurs actions humanitaires et caritatives. Bien que ces dernières ne soient absolument pas mauvaises, ce n’est pas de cela dont parlent Jésus et les apôtres dans la Bible. En effet, ces arguments ne servent qu’à conforter et protéger ces « grands hommes de Dieu » de toute critique ou de tout reproche sur leurs enseignements de plus en plus mauvais et destructeurs. Ils se proclament « oints » de l’Eternel et vont jusqu’à menacer et maudire ceux qui osent les reprendre en citant des versets tel que : « Ne touchez pas à mes oints, Et ne faites pas de mal à mes prophètes! » (1Ch 16:22 )

Alors quel sont les fruits que notre vie doit produire ?

Tout comme la pomme est le fruit du pommier ou le raisin le fruit de la vigne (ou du cep plus précisément), quel est le fruit du chrétien ? Tout d’abord, un véritable chrétien est né de nouveau, né de christ. Les fruits de cette nouvelle naissance doivent donc tout simplement correspondre à la vie, au caractère et à la personne de Jésus. On peut en effet retrouver cela dans 1 Jean 2, versets 3 à 6 : « Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui. Mais celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. » Tout ceci est également clairement expliqué dans l’évangile de Jean au chapitre 15 que nous vous encourageons vivement de lire. Nous pouvons également constater qu’a chaque fois qu’il est question d’un verset contenant l’expression « l’arbre se connait à ses fruits », il suffit de poursuivre la lecture pour comprendre clairement qu’il s’agit d’un état de cœur, d’une manière de vivre loin du péché et des mauvaises actions.

Voici plusieurs versets qui illustrent cela :

« Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: tout ce qu’il fait lui réussit. » (Ps 1 : 1-3)

« Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Eternel, c’est la richesse, la gloire et la vie. » (Pr 22 :4)

« Ainsi le crime de Jacob a été expié, et voici le fruit du pardon de son péché: l’Eternel a rendu toutes les pierres des autels Pareilles à des pierres de chaux réduites en poussière; Les idoles d’Astarté et les statues du soleil ne se relèveront plus. » (Esa 27 :9) Ce verset montre que lorsque le crime de tout homme est expié (pour nous par la reconnaissance et la compréhension du sacrifice de Jésus), le péché et les idoles ne peuvent subsister.

« Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: qui peut le connaître? Moi, l’Eternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres. » (Jer 17 :9-10) Comment le Seigneur juge t-Il les voies des hommes et le fruit de leurs œuvres ? En éprouvant le cœur et en sondant les reins. Comment est notre cœur ?

« Produisez donc du fruit digne de la repentance, et ne prétendez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. » (Mt « :8-10) Il est bien question ici de fruits dignes de la repentance et d’humilité.

« L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis? Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, entend mes paroles, et les met en pratique. Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est jeté contre cette maison, sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie. Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s’est jeté contre elle: aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande. » (Luc 6 :44-49) Sur quoi est bâtie notre vie ? Notre foi est-elle inébranlable ? Notre cœur écoute t-il les paroles de notre Seigneur ?

« Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance. » (Lu 8 :15) De quelle persévérance est-il question ici si ce n’est de garder dans son cœur et de vivre en toutes circonstances les commandements de Dieu ?

« Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. » (Ro 6 :22)

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Ga 5 :22-25)

Les origines des mauvais fruits :

Il suffit enfin de regarder au commencement pour voir que ce qui a amené au péché et donc à la mort est une désobéissance au commandement de Dieu. C’était un fruit « bon à manger et agréable à la vue » et « précieux pour ouvrir l’intelligence » Il était beau en apparence, mais ce n’était pas un fruit que Dieu avait destiné aux hommes. Il s’agissait d’un moyen facile et rapide pour arriver à la connaissance du bien et du mal, pour devenir comme des dieux. (Ge chap 3). La séduction de devenir comme des dieux, poussée par l’esprit humaniste de ce monde, est si forte de nos jours que bon nombre de nos « grands hommes de Dieu » ont déjà croqués à pleines dents ce fruit défendu. Alors justement, quels sont leurs fruits ? Humilité, sagesse, douceur, un cœur rempli des commandements et de l’amour de Jésus ? Il semble plutôt que seul le désir de l’assouvissement de leurs propres rêves et envies les anime, tout cela soi-disant pour le Seigneur ! On pourrait résumer la situation de la manière suivante : Seigneur, j’accomplis mes désirs et rêves pour l’avancement de Ton royaume, je te suis donc agréable ! Ceci est tout simplement l’opposé de ce que le Seigneur nous demande, en l’occurrence d’abandonner premièrement notre vie de pécheur, cette libération étant rendue possible par Son sacrifice à la croix, puis de rester fidèle à toute Sa parole. Ainsi, Il pourra nous transformer et nous utiliser selon Sa volonté uniquement, tel un vase que le potier façonne. Ne devons nous pas être transformés de gloire en gloire à Son image afin de revêtir des robes blanches ? Seul Jésus Christ peut nous permettre de porter du vrai fruit digne de la repentance qui Lui sera agréable et qui demeurera éternellement !

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jn 5:24)

Quels sont véritablement les fruits que nous portons ?

Est-ce ceux que le Seigneur attend ou ceux que la nature humaine produit et dont Jésus nous demande justement de nous séparer ? Quels sont nos fondements ? Quel est l’état de notre cœur ?

En allant un peu plus loin, on peut justement lire dans la bible que « La semence, c’est la Parole de Dieu » (Luc 8 : 11)  et que l’ « On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins  sur des ronces » (Luc 6:44). Quel peut-être le fruit produit par cette semence de la Parole de Dieu dans nos cœurs   sinon la ressemblance avec le Seigneur Jésus, qui est la Parole faite chair. Il est notre modèle, le seul qui l’ait vécue pleinement et parfaitement parmi les hommes.

Source : Article publié sur http://www.connaitre-la-verite.com le 16 avril 2013. Reproduit avec autorisation.

Partagez cette publication :